Anti-remontée de fissures

Anti-remontée de fissures

Rapporteur

Pascal ROSSIGNY

Le groupe de travail anti-remontée de fissures a écrit un document intitulé :
Recommandations pour l'emploi des géosynthétiques comme dispositifs retardant la remontée de fissure dans les infrastructures de mobilité.

L'objectif de ce document est de formuler des recommandations sur la mise en œuvre et le contrôle des solutions géosynthétiques utilisées pour retarder la fissuration des chaussées routières.

Cette utilisation peut en effet s'avérer être une solution efficace pour allonger la durée de vie des couches de surfaces des chaussées. Mais cette solution ne peut fonctionner qu’avec des produits adaptés aux désordres rencontrés et convenablement mis en place, d'où l'importance de la note de recommandations écrite par le groupe de travail anti-remontée de fissures.

L’enquête pour recueillir les observations des membres du CFG a été menée, les ultimes observations ont été prises en compte et le document est prêt à être publié.

Il reste à poursuivre le travail sur la question de la méthode de dimensionnement mécanique de ces dispositifs qui n’est pas traitée dans ce document.

Rapporteur

Pascal ROSSIGNY

Le groupe de travail anti-remontée de fissures s'est réuni à 3 reprises en 2015.

La plupart des fournisseurs sont représentés dans ce groupe de travail. Des représentants de l'USIRF (Union des Syndicats de l'Industrie Routière Française) ont rejoint le groupe de travail en 2015. Ils apportent la vision des constructeurs de routes.

Le groupe de travail fait face à la difficulté suivante : comment dimensionner les géosynthétiques pour empêcher la remontée des fissures ?

Comment optimiser le dimensionnement de la chaussée grâce aux géosynthétiques ?

Il faudra engager un assez long travail pour répondre à ces questions.

Sans attendre le résultat de ce travail, nous espérons produire en 2016 un document sur l'état de l'art en matière d'utilisation des géosynthétiques comme anti-remontée de fissures.